Ces 4 positions sexuelles peuvent fracturer le pénis

Les fractures au pénis sont très douloureuses et surviennent lorsqu’une pression anormalement importante est exercée sur cet organe, lorsqu’il est en érection, l’amenant à trop se courber. Même si le pénis ne contient pas d’os, il peut bel et bien se fracturer suite à une déchirure du corps caverneux. Selon la sexologue Kat Van Kirk, il existe bel et bien des positions qui s’avèrent bien plus dangereuses pour le pénis, que d’autres. Explications.
L’excitation est à son summum, l’activité sexuelle se redouble et tout à coup un bruit désagréable se fait entendre, accompagné d’une douleur insupportable au niveau du pénis ! Oui, il s’agit bien d’une fracture de ce dernier. Pour éviter que cela ne vous arrive, la sexologue Kat Van Kirk nous révèle les quatre positions du Kamasutra qui sont les plus dangereuses pour les bijoux de famille de ces messieurs.

Les 4 positions sexuelles les plus dangereuses pour un pénis
1. L’Andromaque
La femme se met sur son partenaire allongé sur le dos, assise ou accroupie, choisit l’angle de pénétration, puis bouge son corps selon le mouvement et l’inclination qu’elle souhaite, en appuyant ses mains sur le torse de son partenaire. Selon une étude brésilienne, entre 2000 et 2013, 50% des hommes qui se sont présentés aux services d’urgences de trois centres hospitaliers au Brésil et qui souffraient de fracture de pénis, ont déclaré avoir adopté cette position au moment de l’accident.
Selon la sexologue, une fausse manœuvre pendant l’acte, pourrait faire en sorte que la femme s’asseye de tout son poids sur le pénis ou que celui-ci se heurte à une zone osseuse du corps de la femme, tel que l’os pubien par exemple, provoquant ainsi une déchirure du corps caverneux et donc une fracture.

2. Le cheval inversé
La femme chevauche son amant allongé sur le dos, mais contrairement à l’Andromaque, elle lui tourne le dos. Assise sur son ventre, elle peut guider la pénétration. Mais tout comme pour la position précédente, le risque de fracture reste élevé.

3. La branlette espagnole
C’est un comportement sexuel de masturbation pratiqué en couple et où l’homme place son pénis entre les seins de sa partenaire, ces organes qui sont connus pour être doux et inoffensifs. Pourtant, la pression trop forte du pénis sur le sternum pourrait causer sa fracture.

4. La levrette
Dans la même étude brésilienne, la levrette est responsable de 29% des cas de fracture du pénis.
Dr Kristi Latham, spécialiste de la santé pelvienne, prévient également que si la femme est trop énergique, cela peut entraîner des déchirures vaginales.

La fracture du pénis doit être traitée en urgence
Si, par malheur, le pénis est fracturé, il existe deux cas de figure : soit le traumatisme est léger et le traitement sera sous forme d’anti-inflammatoires et d’antalgiques, soit la fracture est plus grave et une intervention chirurgicale sera donc indispensable.
Malgré la gêne que cet incident peut provoquer, il est impératif de se présenter aux urgences au plus vite, dans les 12 à 24 heures au maximum. Certes, le sujet crée souvent de la peur chez la personne concernée, mais le fait de retarder la consultation pourrait conduire à des déficiences sexuelles.

Pour éviter une fracture du pénis, il est important de ne pas faire de gestes violents lors de la masturbation. Et lors d’un rapport sexuel, évitez les acrobaties surtout quand c’est la femme qui contrôle les mouvements de va-et-vient. Pensez également à utiliser du lubrifiant !

Source: santeplusmag.com