Montréal : Il fait une blague à des policiers. Ces derniers rétorquent, et c’est très drôle !

19131259645a6220fa8c625_Capture1

Une voiture sculptée dans la neige, des policiers et une contravention : voilà la bonne recette pour une blague bien réussie. Et ce ne sont pas ces Québécois qui diront le contraire…

C’est une scène vraiment amusante qui s’est produite au Québec, à Montréal. Alors que les Montréalais ont pris l’habitude du froid glacial et des tombées de neiges impressionnantes, un entrepreneur Simon Laprise a eu l’idée pour le moins originale de jouer un petit tour aux policiers en charge d’une opération de déneigement. Lire la suite de « Montréal : Il fait une blague à des policiers. Ces derniers rétorquent, et c’est très drôle ! »

L’olive,Un nouveau jeu, nauséabond, fait son apparition dans nos lycée

$_32

Un nouveau jeu, nauséabond, fait son apparition, via les réseaux sociaux, dans les établissements scolaires de nos rejetons. Les élèves appellent ça le « jeu de l’olive ». Le principe : mettre un doigt dans l’anus de son camarade, à travers ses vêtements. Très finaud et surtout, interdit. Un lycéen de 18 ans l’a appris à ses dépens… Lire la suite de « L’olive,Un nouveau jeu, nauséabond, fait son apparition dans nos lycée »

Il est resté dans le coma pendant 12 ans, il raconte aujourd’hui des choses qui glacent le sang

media_xll_7412951

Martin Pistorius est tombé dans le coma à la fin des années 80. Une mystérieuse maladie l’a plongé dans un état végétatif pendant douze ans. Il a progressivement perdu l’usage de la parole, puis la capacité de se mouvoir. Ses parents, Rodney et Joan, pensaient que sa fin était proche. Ils ont installé leur fils à la maison, attendant sa mort. « Mais Martin a tout simplement continué à vivre », confiait Joan, récemment. Pendant douze ans, il a fallu s’occuper de lui, l’emmener à des centres de soins spécialisés et le changer de position toutes les deux heures pour éviter les escarres. Lire la suite de « Il est resté dans le coma pendant 12 ans, il raconte aujourd’hui des choses qui glacent le sang »

Bientôt des péages en France à l’entrée des grandes villes ?

Un péage à Londres / DR

Des péages à l’entrée des villes françaises pourront-ils bientôt être installés, afin de désengorger les centres-villes et pousser les automobilistes à privilégier d’autres moyens de transport ? L’idée fait son chemin… et elle semble être plus que jamais dans les dossiers du gouvernement. Lire la suite de « Bientôt des péages en France à l’entrée des grandes villes ? »

les familles des djihadistes françaises retenues en Syrie portent plainte contre la France

shutterstock_353860571

Récemment, des Français djihadistes ont été capturés par les forces kurdes en Syrie. Le problème ? Selon les avocats de ces Français retenus au Kurdistan syrien, leur détention est illégale. Ils ont donc décidé de déposer plainte contre la France, si le pays refuse leur rapatriement sur son sol. Lire la suite de « les familles des djihadistes françaises retenues en Syrie portent plainte contre la France »

En Russie, dans l’enfer des camps d’entraînement pour chiens de chasse

47F9515900000578-5253625-image-a-12_1515575211750

En Russie, le Parlement vient de rejeter une proposition de loi visant à bannir l’entraînement des chiens de chasse sur des animaux sauvages capturés, vivants et enchaînés. L’occasion d’attirer l’attention sur cette pratique absolument abjecte, qui consiste à torturer lentement des ours, blaireaux et autres renards, puis de les faire mettre à mort par des chiens, pour les entraîner à la chasse. Les animaux sauvages sont enchaînés, à la merci des chiens, et leurs gueules sont muselées ou leurs dents carrément arrachées afin de les empêcher de se défendre. Lire la suite de « En Russie, dans l’enfer des camps d’entraînement pour chiens de chasse »

Perdu, un chaton s’aventure dans un train en gars du Mans

un-chaton-voyageur-en-gare-du-mans_0

Mercredi matin, un chaton a voulu s’aventurer dans un train en gare de Voivres-lès-le-Mans. Craignant que celui-ci ne saute sur les voies, un contrôleur l’a sauvé et fait monter à bord du train pour un voyage express.

Contrôleur sur le train au départ de 6 h 39 de Sablé, Guillaume Chueca repère un chaton en gare de Voivres-lès-le-Mans, sur le quai, ce mercredi matin. Par précaution, il l’emmène en dehors de la gare, dans un petit bosquet. « Quand je suis revenu vers le train, je me suis retourné et j’ai vu qu’il me suivait. Il allait se lancer dans un saut hasardeux pour monter dans le train, il avait une chance sur deux de passer sous le train, alors, je l’ai pris avec moi », relate l’agent SNCF. Lire la suite de « Perdu, un chaton s’aventure dans un train en gars du Mans »

Ce petit garçon, qui n’avait jusqu’alors connu que les refuges pour sans-abri, fond en larmes en découvrant sa nouvelle chambre

47FEFB0D00000578-0-image-a-64_1515650177850_2

Daeyers, 8 ans, et sa mère ne connaissaient plus que la rue et les refuges pour sans-abri depuis des années. Ancienne stagiaire infirmière, sa mère s’est retrouvée à la rue après s’être retrouvée sans emploi. C’est alors, après des années de précarité, qu’elle s’est tournée vers le logement social. Et la vidéo de la découverte de la maison est plus que touchante.

HUMBLE DESIGN

C’était son seul vœu pour Noël. Avoir sa propre chambre. Et il l’a obtenu. En effet, après avoir réussi à obtenir le logement social dans l’État du Michigan, la mère et son fils de 8 ans, originaires de Détroit, ont pu accéder à une maison. Seulement, par manque d’argent, ces derniers ont vécu dans la maison sans meuble et dormaient sur des couvertures à même le sol. Mais c’était sans compter sur l’association « Humble Design » qui a été touchée par leur situation. L’association s’est donc occupée de meubler et décorer entièrement la maison dont ils ont hérité.

C’est donc le 20 décembre dernier que l’association a fait la surprise à la mère et son fils de les laisser découvrir leur nouvel intérieur. On découvre alors une mère et son fils émus et heureux à la vue de cette nouvelle maison et ça donne du baume au cœur. Alors qu’ils dirigent l’enfant vers sa toute nouvelle chambre, entièrement décorée où lit, chaises, coussins et jouets ont été déposés, le petit Daeyers enlève ses mains de ses yeux. Là, il découvre ce qui deviendra sa pièce à lui, là où il gagnera en intimité et où surtout il pourra rêver à son avenir. Il sourit, l’air un peu étourdi puis éclate en sanglots, réalisant que cette pièce est réellement la sienne. Ce jour-là, il devient l’homme de la maison.

Le fondateur de l’organisation de bienfaisance, Treger Strasberg de Humble Design, qui a supervisé la rénovation de rêve de Daeyers, a déclaré : « Daeyers et sa mère nous ont été référés par un travailleur social, et notre premier ordre du jour a été de leur demander exactement ce qu’ils aimeraient dans leur maison pour qu’ils se sentent comme chez eux. » Et de rajouter : « voir à quel point avoir un lit et sa propre chambre était important pour le petit garçon, cela m’a vraiment fait réaliser ce qui est important dans la vie et ainsi l’importance d’être reconnaissante pour tout ce que j’ai « .

« Nous avons meublé et décoré la maison de fond en comble avec des meubles et des marchandises provenant de notre entrepôt – des rideaux de la fenêtre aux appareils de cuisine, nous avons pensé à chaque détailDaeyers et Dionna ont maintenant un endroit où ils peuvent vraiment se sentir chez eux. Voir l’impact d’une maison stable sur une famille change la vie. Avec chaque maison que nous faisons, nous apprenons une nouvelle histoire d’espoir et de triomphe. »

HUMBLE DESIGN

En 2017, l’association « Humble Design » a aidé 196 familles dans le besoin en les aidant à les sortir des refuges pour sans-abri : « Nous voulons juste entourer une famille qui a besoin de nous. Et notre objectif est de veiller à ce qu’aucun enfant ne doive dormir à même le sol. »

 

Source : Daily Mail