Dans ce cimetière d’Ivry-sur-Seine, où les herbicides ont été bannis, la nature a repris ses droits comme le montre la naissance de cinq renardeaux

Surnommé « le poumon vert » d’Ivry-sur-Seine, le cimetière de la ville, qui s’étend sur pas moins de 28 hectares, a choisi il y a trois ans d’abandonner tous les herbicides dans une démarche écologique. Celle-ci semble avoir porté ses fruits, comme l’indique cette vidéo du Parisien donnant à voir cinq renardeaux, nés dans le cimetière.

C’est Benoît Gallot, le conservateur du cimetière d’Ivry-sur-Seine, qui peut être fier ! Depuis que les herbicides ont été abandonnés sur les 28 hectares du « poumon vert de la ville », la nature a repris ses droits, en faisant du cimetière un berceau, puisque cinq bébés renards y ont vu le jour, et y connaissent désormais une vie paisible, virevoltant entre les tombes, sautillant d’une pierre tombale à une autre.

Vivant au-dessus de 240 000 corps enterrés, les renardeaux sont voisins de beaucoup d’autres espèces, notamment des hérissons, des chouettes, des chauves-souris et divers types d’oiseaux. Une vision agréable, d’un bonheur naturel tendant à se raréfier, que l’on doit à Benoît Gallot, le conservateur du cimetière, qui a généreusement partagé ces images, reprises par Le Parisien.

 

Source : Le Parisien