Un requin-lézard a été découvert au Portugal… Il possède 300 dents

Au large de Portimao, des chercheurs de l’organisation nationale météorologique, sismique, maritime et atmosphérique du Portugal (IPMA) ont pêché involontairement un requin-lézard préhistorique.

Une prise complètement improbable puisque les chercheurs à l’origine de la découverte étaient en mission pour une étude sur la réduction de captures involontaires au cours de la pêche commerciale.

Ce requin-lézard, scientifiquement appelé le Chlamydoselachus anguineus, est considéré comme un « véritable fossile vivant » par les chercheurs puisque l’animal n’a pas évolué depuis 80 millions d’années.

960x614_requin-lezard-possede-300-dents
Kelvin Aitken / VWPics/SIPA

Doté d’un corps mince, il mesure un mètre et demi en longueur et sa tête ressemble à celle d’un serpent. Ce qui surprend le plus, c’est sa dentition très fournie puisqu’il possède 300 crocs acérés qui lui permettent de se nourrir de calmars, de poissons et d’autres requins dans des mouvements brusques, comme le rapporte le professeur Margarida Castro de l’Université d’Algarve auprès du média portugais Sic Noticia.

Vivant entre 500 et 1000 mètres de profondeur, ce requin-lézard a été capturé accidentellement à 700 mètres sous les eaux. Ces conditions de vie discrètes ne laissent place qu’à de très rares rencontres entre lui et l’homme.

Source 1 : Sic Noticia

Source 2: demotivateur